Une nouvelle toile de Magel sur Bordeaux: cette ville inspire!
Composition originale dans un mouvement de contraste en hommage à ce lieu si réputé de la capitale de la Gironde. Petits rappels historiques pour mieux comprendre le titre de cette création, ci-dessous.

RAPPELS D'HISTOIRE
Bordeaux, place des Quinconces

La
place des quinconces est une superbe place dont les monuments méritent le détour, et on peut y voir:
les statues de Montaigne et de Montesquieu, le monument aux Girondins fin 19ème surmonté d'une statue de la Liberté à la mémoire des députés girondins victimes de la Terreur, les colonnes rostrales dont l'une représente le commerce et l'autre la navigation (au sommet d'une d'entre elles, on voit un personnage qui pointe du doigt la direction de l'estuaire) et pour finir la très belle fontaine édifiée en hommage aux Girondins.
Cette immense esplanade reçoit chaque année des événements précis aux mêmes périodes: fêtes Foraines, marché à la brocante (remarquable mais souvent sous la pluie!) et des événements uniques (concerts, et festivals).
Le reste du temps c'est un beau parking!
Sur ses 12,6 ha ou 126000 m2 des arbres furent plantés en quinconces comme c’était alors la mode vers 1820, voilà d’où vient son nom. Cette place est bordée de magnifiques immeubles XVIII, avec en son centre monument et vue imprenable sur la Garonne, au départ des Chartrons.
On peine à imaginer qu'un château (le château Trompette) y trônait. Suite aux mouvements révolutionnaires, celui ci a disparu de l'horizon, laissant un quartier vide.
Place des Quinconces se trouve donc le monument érigé à la gloire des Girondins avec sa célèbre colonne surmontée du Génie de la Liberté brisant ses chaines et tenant les palmes de la victoire. C'est au pied du monument et de part et d'autre de la colonne que se situent les 2 scènes qui constituent la fontaine des Girondins. L'ensemble du monument, colonne et fontaines a bénéficié d'un vaste programme de restauration au cours des années 2005 et 2006. Avec la place de la bourse et le Grand théâtre, cette fontaine est l'un des monuments incontournable pour toute visite de Bordeaux.
Cette fontaine que les Bordelais appellent souvent "chevaux des Girondins" revient pourtant de loin. Vendue 30 francs le kilo aux Allemands (le prix de la ferraille à cette époque), elle devait être fondue. Les personnages constituant la fontaine des Girondins, voués à une destruction certaine, seront déboulonnés en 1943. Les 34 sculptures disparaîtront ainsi du paysage Bordelais durant de nombreuses années. Elles seront miraculeusement retrouvées intactes à Angers puis ramenées à Bordeaux ou elles seront longtemps stockées au pied du pont d'Aquitaine. Il faudra tout de même attendre 1982 pour que les célèbres chevaux marins, les allégories, les chars de la République et de la Concorde retrouvent leurs bassins au pied de la colonne.
Les personnages, côté grand théâtre
La scène représente le "Triomphe de la République" qui sur son trône magnifie le travail (personnage du forgeron), la sécurité et la force (symbolisées par le lion). Les lois de la République sont rappelées de part et d'autre par la présence d'un groupe de 3 enfants "l'éducation obligatoire" du coté droit et le "service militaire" coté gauche.  Un char tiré par des chevaux reptiles ou poissons jette dans le précipice les personnages symbolisant le Mensonge (l'homme au masque), le Vice et l'Ignorance (l'homme aux oreilles d'âne).