Un cadeau pour des amis Portugais, fans de ces magnifiques monuments de Lisbonne, sur lesquels bien sûr, il faut s'arrêter absolument!
En mixant 7 photos de ces lieux, chargés  d'histoire, Magel a composé une toile: "La Tour de Belém".

  • TOUR DE BELÉM

    Tour manuéline sur le Tage avec une tour Pénélope, qui attendait l'arrivée des caravelles et des galions chargés de marchandises, épices et autres trésors de Macau, tissus des Indes, émeraudes et topazes du Brésil. Le mot signifie Bethléem en portugais. C'est en appareillant d'ici le 8 juillet 1497, que Vasco de Gama découvrit les Indes, ouvrant ainsi la route vers la Chine et le Japon.
    L'un des monuments emblématiques du patrimoine portugais. Tour édifiée en 1515 par le roi Manuel. Élégante construction qui trônait initialement au milieu du fleuve. Mais depuis 1755, ce monument a reculé suite à un tremblement de terre et ras de marée et il se trouve sur les berges du Fleuve.



  • MONUMENT DES DÉCOUVERTES

    Elevé en 1960 pour le 500ème anniversaire de la mort d'Henri le Navigateur, découvreurs avec ses navigateurs des Açores, passage du Cap Blanc, du Cap Vert entre autre. Ce monument reprend la construction provisoire qui trônait à la même place lors de l'exposition de 1940. Il avance, telle une proue de navire, sur le Tage. Derrière L’Infante Dom Henrique (4 mars 1394 - 13 novembre 1460), prince du Portugal, troisième fils de Jean Ier du Portugal, sont représentés tous les grands personnages de l'histoire portugaise. Moins de trente ans après la mort d’Henri, le cap de Bonne-Espérance fut passé et Vasco de Gama atteignit l'Inde la décennie suivante.



  • MOSTEIRO DOS JERONIMOS

    Ou Monastère des Hiéronymites est classé au patrimoine mondial par l'Unesco avec la Tour de Belém. Miraculeusement épargnée par le tremblement de terre de 1755, la construction décidée par le roi Manuel 1er en 1496, a été en quelque sorte "dopée" par le retour de Vasco de Gama des Indes et les prodigieuses richesses qu'il a rapportées. Mais les travaux ont duré près d'un siècle. Son nom provient de l'ordre monastique de Saint Jérôme dont une des missions était de veiller au bien-être et à la foi des marins. L'église Sainte Marie peut à juste titre, avec le monastère de Tomar, être qualifiée de chef-d'œuvre de l'art manuélin. 

    A l'intérieur, nef d'une grande audace architecturale. Seulement soutenue par de très fines colonnes sculptées, à l'encontre de toutes les techniques en pratique en Europe à l'époque. Elles résistèrent au séisme. Décoration des piliers et la voûte à nervures en forme de filets de pêche. Tombeaux de Vasco de Gama et de Luis de Camoes. On accède au cloître par le portail Ouest. Cour de palais plutôt que cloître, l'un des plus riches du monde, par l'invraisemblable profusion de détails et l'exubérance de l'ornementation d'inspiration végétale. La rénovation à restituer la couleur sable de la pierre d'Alcantara, ce qui permet d'apprécier la finesse du travail sur les colonnettes et les gargouilles.


Nota Bene: Les photos utilisées pour cette composition à la carte, illustrent les textes d'histoire de l'article!
Alcántara est une commune d'Espagne, dans la province de Cáceres, en Estrémadure, située sur la rive gauche du Tage.